Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 18:18

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 15:21

La visite que j’ai effectuée lundi avec Jean-François Lamour à la base navale française d’Abu Dhabi et à la base aérienne 104 d’où opèrent les 9 rafales qui participent à la coalition internationale contre le prétendu Etat islamique en Irak et au levant m’inspire plusieurs réflexions.

 

Le choix fait en 2009 d’établir une base militaire française permanente dans les Emirats Arabes Unis se révèle une excellente décision. Elle fut pourtant fortement critiquée, notamment par les socialistes qui l’utilisent aujourd’hui à juste titre. Notre présence militaire vient renforcer la sécurité des Emirats dans un contexte régional dangereux ; elle nous fournit un terrain d’entrainement remarquable aussi bien pour nos aviateurs que pour nos forces terrestres et elle nous permet de participer à la lutte contre les tentatives d’établir un Etat terroriste en Irak. C’est aussi une belle vitrine de l’excellence de nos forces et de la qualité de notre industrie d’armement.

 

Le retour d’expérience de ces trois mois d’engagement en Irak, s’il est positif, montre que la coalition internationale est loin d’être une réalité opérationnelle et qu’on s’achemine vers un engagement de longue durée.

 

La question principale est sans aucun doute celle de notre politique vis à vis de la guerre civile en Syrie. L’absence de choix clairs, le soutien minimaliste aux mouvements dits «modérés»,  l’irrésolution américaine, le double jeu turc, le dialogue impossible avec la Russie, tout contribue à faire de la crise syrienne le foyer permanent d’une déstabilisation de tout le Moyen Orient.

L’excellence des hommes et des femmes qui servent les armes françaises justifierait qu’une plus grande attention soit apportée par la nation à leur sécurité, à la récompense de leur engagement et à la reconnaissance de leur valeur. Le premier indicateur de cette reconnaissance est évidemment le budget de la défense qui ne peut plus servir de variable d’ajustement pour venir compenser les mauvais choix économiques et financiers du gouvernement. Les armées ont, depuis vingt ans, subies des ajustements à répétition qui étaient nécessaires. La ligne rouge a été franchie avec le budget 2015 et les correctifs apportés à celui de 2014.

Les moyens de nos armées baissent mais le nombre et le rythme de leurs interventions augmentent. Ce décalage est inquiétant. Il est ressenti sur le terrain par nos soldats qui se donnent à fond avec un professionnalisme et une ardeur admirables

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaullistes de Bretagne et Pays de la Loire
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Gaullistes de Bretagne et Pays de la Loire
  • Contact

Profil

  • Gaullistes de Bretagne et Pays de la Loire
  • Ancien èlu.R.P.R.
1983:à PARIS-
2001: en LOIRE-ATLANTIQUE.
Ancien chargé de mission du Chêne.
Ancien chargé de mission de l'union Gaulliste de France
Actuellement: Président de l' UNC de Batz sur Mer. de puis 2004.
Président du comité UNC pour les commémorations des cérémonies du 70 em anniversaire
  • Ancien èlu.R.P.R. 1983:à PARIS- 2001: en LOIRE-ATLANTIQUE. Ancien chargé de mission du Chêne. Ancien chargé de mission de l'union Gaulliste de France Actuellement: Président de l' UNC de Batz sur Mer. de puis 2004. Président du comité UNC pour les commémorations des cérémonies du 70 em anniversaire

Recherche

Liens